Tous les articles par admin.remera

Remera est partenaire du World Birth Defects Day, la journée mondiale des malformations, qui aura lieu le 3 mars 2021

Cette journée est parrainée par l’International Clearinghouse for Birth Defects Surveillance and Research (ICBDSR), dont Remera est membre.
Le but de cette journée est de sensibiliser les pouvoirs publics, les professionnels de santé et le grand public à l’intérêt de la surveillance épidémiologique et de la recherche sur les malformations afin de renforcer leur prévention et améliorer la qualité de vie des enfants.

Pour en savoir plus cliquez sur les lien suivants : http://www.worldbirthdefectsday.org/europe-participating-organizations/
World Birth Defects Day FLYER
World Birth Defects Day presentation

Agénésies transverses du membre supérieur : Confirmation de l’existence d’un cluster d’une malformation rare dans l’Ain.

L’analyse (Kulldorff) a trouvé un cluster de 8 cas d’agénésies transverses isolées parmi les 8204 naissances survenues entre 2009 et 2014 dans un cercle de 16,24 km de rayon centré sur un village du département de l’Ain, alors que 0,82 cas étaient attendus sur l’ensemble de la région surveillée par le registre, sous l’hypothèse d’une distribution uniforme des cas. Cela représente un excès de presque 10 fois supérieur au nombre attendu de cas (0,0057)

Lire l’article ici

A vos agendas : le Workshop EpiExpo « Enjeux épistémologiques et pratiques des approches intégratives en santé environnementale » se tiendra à Lyon le 4 et 5 février 2021 (vidéo-conférence)

Il y sera question de  « Grossesse et environnement : place des registres dans le dispositif de surveillance et alerte du risque malformatif » (E. Amar, pour le registre Remera).

Programme détaillé de la conférence [cliquer ici]

En savoir plus sur la conférence [cliquer ici]

« Macrolides et grossesse » : une étude observationnelle britannique

« Une vaste étude observationnelle, publiée dans le British Medical Journal en février 2020, portant sur 104 605 enfants nés au Royaume-Uni entre 1990 et 2016 rapporte que  l’utilisation de macrolides au cours du premier trimestre de la grossesse, était associée à une augmentation de 55 % des risques de malformations congénitales majeures, comparativement à l’utilisation de la pénicilline. »

Lire l’article et son résumé ici

Malformations cardiaques réparées : pas de risque supplémentaire pour les enfants atteints

« Adultes et enfants ayant une malformation cardiaque réparée, suis-je plus à risque ? »

Selon la Fédération Française de Cardiologie, il n’y a aucun sur-risque pour vous. Elle vous recommande de suivre les mesures nationales appliquées à la population et, pour les patients stables, de reporter vos consultations au-delà du 1er juin, en accord avec votre spécialiste référent.

Lire l’article ici