Archives de catégorie : Actualités

Congrès 2022 de la Société Francophone de Santé et Environnement du 23 au 25 novembre à Valence

Le prochain congrès de la Société Francophone de Santé et Environnement (SFSE) a pour thème : « Expositions précoces aux facteurs environnementaux : comprendre les impacts et agir sur les écosystèmes et la santé humaine ».

Il est co-organisé avec la Fondation Rovaltain du 23 au 25 novembre 2022 à Valence (Drôme).

Programme préliminaire et inscriptions :
https://www.sfse.org/congres/presentation/19

Participation financière de la Région à la surveillance des malformations en Auvergne-Rhône-Alpes : amendement rejeté le 18 mars 2022.

Au cours de l’Assemblée plénière des 17 et 18 mars 2022(1) du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du Plan Régional de Santé, Maxime Meyer(2) a défendu son amendement (numéro 80) en faveur d’un retour de la Région dans la participation au financement des moyens de surveillance des anomalies congénitales en Auvergne-Rhône-Alpes. Najat Vallaud-Belkacem et Sarah Boukaala sont intervenues pour exprimer leur soutien.

Ces élus ont notamment remercié le Registre des malformations en Rhône-Alpes, en particulier Emmanuelle Amar, sa directrice générale, pour son travail, dont sa contribution au dossier dit « des bébés sans bras » dans l’Ain(3).

Le vote a finalement été défavorable et a conduit au rejet de l’amendement.

Intervention de M. Maxime Meyer (extrait vidéo, 1 min 46 sec).

Intervention de Mme Najat Vallaud-Belkacem (extrait vidéo, 1 min 03 sec).

Intervention de Mme Sarah Boukaala (extrait vidéo, 29 sec).

Références : (consultées le 23 mars 2022)

[1] Assemblée plénière des 17 et 18 mars 2022 du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes :

[2] Article du 18 mars 2022 de Maxime Meyer : https://www.facebook.com/MaximeMeyer01/posts/10159987021543293 (lien public, ouverture dans une nouvelle fenêtre)

[3] Remera dans « L’Œil du 20 heures » sur France 2 : https://www.remera.fr/?p=1628

Appel au don et à la livraison d’aliments pour bébés aux hôpitaux pour enfants en Ukraine

Au nom de l’association OMNI-Net Ukraine, le Dr Wladimir Wertelecki, directeur du programme de surveillance des anomalies congénitales en Ukraine, alerte sur le déficit criant en aliments pour bébés et en médicaments pour les enfants à maladie métabolique dans le contexte du conflit qui sévit en Ukraine.

Il appelle toutes les bonnes volontés, aux dons et aux partenariats entre les organisations humanitaires – comme la Croix-Rouge Internationale – et les producteurs d’aliments pour bébés et enfants – comme Nestlé S.A. – afin d’assurer au plus tôt un acheminement de ces produits vers les hôpitaux pédiatriques en Ukraine.

L’appel original, en anglais, initié par le Dr Wertelecki sur le forum spécialisé de l’organisation internationale de surveillance et de recherche sur les anomalies congénitales ICBDSR, est reproduit ci-après :


De : OMNI Net Ukraine <omninetukr AT gmail DOT com>
Date : 09/03/2022 21:57 (GMT+01:00)
À : icbdsr-birth_defects AT googlegroups DOT com
Objet : {ICBDSR-Group} Innitiative on Baby Food (Ukraine)

March 10th , 2022.

Dear Colleagues:

     There is war in Ukraine and young children are in particular danger. Baby food and special formulas for those with metabolic disorders are vanishing. In the increasingly chaotic circumstances, the nutritional needs of infants and young children need emphasis.

     We have asked Nestle S.A., and other large producers to donate baby food and special formulas for those with metabolic disorders. We also asked for producers of baby food to establish dedicated partnerships with the International Red Cross and other humanitarian assistance organizations that can deliver baby food to children’s hospitals in Ukraine.

     This appeal by OMNI-NET and Ukrainian Children’s Hospitals indicates that those in need will know where to seek access to donated nutrients. More information is given in our letter to Nestle, S.A. (attached).

     We ask you to disseminate this appeal and ask others to participate and do likewise. You also can enhance this appeal by:
1. Forwarding this letter with attachments to colleagues and organizations.
2. Sending your letter of support to Nestle, S.A. (address attached) or to other sources of support (organizations, baby food producers, media, etc.)
3. Post this appeal on social media of your preference (instructions also attached).

Please act urgently. We thank you for your attention and with best regards,

Wladimir Wertelecki, M.D.
Program Director
https://en.wikipedia.org/wiki/Wladimir_Wertelecki


Pièce jointe : lettre de OMNI-Net Ukraine à la société Nestlé, en anglais (PDF, 336 ko)
Attached file: letter from OMNI-Net Ukraine to Nestlé (PDF, 336 kB).


#BabyFoodsForUkraine

Décès du Pr Jacques Estève

Nous venons d’apprendre le décès du Professeur Jacques Estève.

Nous sommes tristes, très tristes, mais aussi heureux d’avoir connu cet homme totalement incapable de compromission.

Ancien responsable de l’Unité de biostatistique du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), il avait ensuite dirigé le Service de Biostatistiques et Informatique Médicale du Centre Hospitalo-Universitaire des Hospices Civils de Lyon (HCL). Dans les années 1970, il avait soutenu la création d’un groupe pour l’épidémiologie et l’enregistrement du cancer dans les pays de langue latine (GRELL), dont l’objectif était de créer et développer de nouveaux registres dans les pays européens de culture latine. A l’époque et encore aujourd’hui, ces registres étaient surtout développés dans les pays d’Europe du Nord, du fait de leur culture épidémiologique bien ancrée.

Après sa retraite, il continua à partager les fruits de son expérience de la surveillance épidémiologique. Sans doute se nourrissaient-ils de son allergie chronique à toute tromperie ou interprétation hasardeuse de données? Lorsqu’il repérait des petits arrangements avec la bonne conduite scientifique qui risquaient d’obérer la prévention ou la prise en charge de pathologies graves, invalidantes, il ne pouvait se résigner à « passer son tour », quitte à prendre des risques. Avec l’affaire dite des « bébés nés sans bras », il ne l’a pas passé. Notre rencontre vient de là.

Lorsqu’en 2018, sur la foi d’analyses hors sol et entachées d’erreurs, les autorités sanitaires annoncèrent qu’aucun cluster de malformation n’était observé dans le département de l’Ain, Jacques se rapprocha de nous.  Grâce à son activité au sein des registres de cancer, il savait l’importance de la parfaite connaissance du terrain: on ne pouvait prétendre produire des données que si et seulement si leur collecte était parfaitement assurée localement. Il ajoutait que le traitement de ces données ne devait pas seulement s’appuyer sur les compétences des seuls statisticiens, on avait aussi besoin des épidémiologistes, des cliniciens, des anatomo-pathologistes, des échographistes, des généticiens, pour les analyser.

C’est ainsi que le Professeur de statistiques est venu au registre et nous a interrogés : il voulait les données brutes, les avis des cliniciens, d’autres biostatisticiens. Il disait qu’il n’était pas grave de se tromper, le tout étant de pouvoir en débattre et, le cas échéant, de le reconnaitre. « Rien de plus sain qu’une controverse », disait-il. Ensemble, nous avons tout repris à zéro et la preuve de l’existence du cluster d’agénésie du membre supérieur dans l’Ain fut démontrée et publiée. Ce fut, nous dit sa fille, son dernier combat.

Il lui aura couté d’immenses déceptions vis-à-vis de personnes qu’il estimait et avaient préféré les feux de la rampe à la probité. Il lui aura valu notre immense respect.

L’équipe du registre Remera

Sa présidente, Dre Elisabeth Gnansia

Webinaire Santé-environnement : mieux protéger les 1 000 premiers jours, organisé le mardi 29 juin 2021 par Wecf France

Wecf France organise le mardi 29 juin 2021, de 13h30 à 17h30, un webinaire réunissant acteurs du monde de la recherche, pouvoirs publics, professionnel∙les de santé et acteurs de terrain pour faire le point et échanger sur les connaissances et pratiques autour de la protection des 1 000 premiers jours face aux polluants environnementaux et pollutions diffuses.

Emmanuelle AMAR, directrice générale de Remera, interviendra notamment de 14h30 à 15h00 sur Les affaires de « bébés nés sans bras » : quels enseignements ?

Wecf France est l’antenne française du réseau international WECF, Women engage for a common future : https://wecf-france.org/

Programme : cliquer ici (redirection vers le site web Wecf France)

Inscriptions : cliquer ici (redirection vers le site web Zoom)


Remera est partenaire du World Birth Defects Day, la journée mondiale des malformations, qui aura lieu le 3 mars 2021

Cette journée est parrainée par l’International Clearinghouse for Birth Defects Surveillance and Research (ICBDSR), dont Remera est membre.
Le but de cette journée est de sensibiliser les pouvoirs publics, les professionnels de santé et le grand public à l’intérêt de la surveillance épidémiologique et de la recherche sur les malformations afin de renforcer leur prévention et améliorer la qualité de vie des enfants.

Pour en savoir plus cliquez sur les lien suivants : http://www.worldbirthdefectsday.org/europe-participating-organizations/
World Birth Defects Day FLYER
World Birth Defects Day presentation