Participation financière de la Région à la surveillance des malformations en Auvergne-Rhône-Alpes : amendement rejeté le 18 mars 2022.

Au cours de l’Assemblée plénière des 17 et 18 mars 2022(1) du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes, dans le cadre du Plan Régional de Santé, Maxime Meyer(2) a défendu son amendement (numéro 80) en faveur d’un retour de la Région dans la participation au financement des moyens de surveillance des anomalies congénitales en Auvergne-Rhône-Alpes. Najat Vallaud-Belkacem et Sarah Boukaala sont intervenues pour exprimer leur soutien.

Ces élus ont notamment remercié le Registre des malformations en Rhône-Alpes, en particulier Emmanuelle Amar, sa directrice générale, pour son travail, dont sa contribution au dossier dit « des bébés sans bras » dans l’Ain(3).

Le vote a finalement été défavorable et a conduit au rejet de l’amendement.

Intervention de M. Maxime Meyer (extrait vidéo, 1 min 46 sec).

Intervention de Mme Najat Vallaud-Belkacem (extrait vidéo, 1 min 03 sec).

Intervention de Mme Sarah Boukaala (extrait vidéo, 29 sec).

Références : (consultées le 23 mars 2022)

[1] Assemblée plénière des 17 et 18 mars 2022 du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes :

[2] Article du 18 mars 2022 de Maxime Meyer : https://www.facebook.com/MaximeMeyer01/posts/10159987021543293 (lien public, ouverture dans une nouvelle fenêtre)

[3] Remera dans « L’Œil du 20 heures » sur France 2 : https://www.remera.fr/?p=1628